Intolérances

Intolérance ?

L’intolérance alimentaire et l’allergie alimentaire concernent toutes deux le phénomène par lequel un individu tombe malade ou se plaint de maux après avoir mangé un certain produit alimentaire. Ces termes sont souvent considérés comme interchangeables alors qu’il existe une grande différence entre les deux.

  • Dans le cas d’une allergie la réaction est causée par le système immunitaire et les symptômes sont relativement clairs.
  • Dans le cas d’une intolérance la réaction n’est pas causée par le système immunitaire mais plutôt par une mauvaise digestion ou un problème lors de l’absorption intestinale. C’est seulement dans le cas d’une intolérance au gluten (maladie coeliaque) que le système immunitaire joue un rôle.
    En savoir plus sur l’intolérance alimentaire

Pour la plupart des allergies, il est indispensable de consommer de la nourriture ou des boissons qui ne contiennent aucun allergène. Les denrées alimentaires qui contiennent un ou plusieurs allergènes auxquels un individu est sensible doivent par conséquent être évitées à tout prix. Pour ce qui est de certaines intolérances, il suffit de limiter la consommation d’allergènes. Renseignez-vous toujours auprès d’un médecin compétent ou d’un diététicien à ce sujet.

Êtes-vous allergique ou intolérant(e) à l’un ou plusieurs de ces produits ? Si oui, faites alors bien attention aux indications écrites en petits caractères du type « peut contenir des traces de… » ou « fabriqué dans une usine où des … sont également utilisés ». Ces indications font référence à une possible contamination croisée par laquelle certains allergènes pourraient se retrouver involontairement dans un produit alimentaire.

L’application SWF vous donne à présent la possibilité de personnaliser votre profil et de définir une intolérance au gluten et/ou au lactose. 

Si vous souhaitez éviter le gluten et/ou le lactose dans votre alimentation, vous pouvez en outre faire une différence entre « ne peut pas en contenir du tout » ou « peut encore en contenir des traces ».

Intolérances

Intolérance alimentaire

Dans le cas d’une intolérance, la réaction n’est pas causée par le système immunitaire mais plutôt par une mauvaise digestion ou un problème lors de l’absorption intestinale. Dans le cas d’une personne intolérante au lactose par exemple, c’est l’enzyme lactase qui n’est pas suffisamment efficace. Le lactose, qui ne peut par conséquent pas être brisé, arrive immédiatement dans l’intestin, causant ainsi des douleurs intestinales.

C’est seulement dans le cas d’une intolérance au gluten (maladie coeliaque) que le système immunitaire joue un rôle.

Les réactions causées par une intolérance alimentaire sont plus vagues et moins graves que les réactions allergiques. Les maux se limitent la plupart du temps à:

  • de la fatigue
  • des maux de tête
  • des migraines
  • de l’eczéma
  • des diarrhées
  • des problèmes digestifs

De plus, les symptômes n’apparaissent qu’un certain temps après avoir ingéré l’aliment en question, rendant ainsi le diagnostic plus difficile à établir.
Certaines intolérances peuvent cependant être identifiées grâce à des tests diagnostiques, notamment celle au lactose, au gluten et au fructose. Il n’existe hélas aucun test pour les autres intolérances.

Les personnes souffrant d’une intolérance au gluten (maladie cœliaque) devront éviter toute leur vie les aliments contenant du gluten. Or, pour les autres intolérances, il suffit souvent de limiter la consommation de l’allergène à la valeur limite ; c.-à-d. la quantité qui peut être consommée sans causer de réaction. Cette valeur limite varie d’un individu à l’autre et peut être déterminée par un diététicien.

Gluten

Le gluten correspond aux protéines présentes dans les produits à base de froment, seigle, orge, avoine, l’épeautre et kamut (blé de Khorasan) qui endommagent la paroi intestinale de la personne intolérante par une réaction immunitaire. En savoir plus sur les symptômes de l’intolérance au gluten.

L’intolérance au gluten (maladie cœliaque) est souvent confondue avec l’allergie au froment. La maladie cœliaque concerne davantage une hypersensibilité au gluten obligeant la personne qui en souffre à éviter tous les types de céréales contenant du gluten, alors que dans le cas d’une allergie au froment l’individu a une réaction allergique, mais la plupart du temps il digère les autres types de céréales, comme le seigle, l’orge, l’avoine, l’épeautre et le kamut. Puisque ces différentes sortes de céréales sont fortement apparentées au froment d’un point de vue biologique, il existe un risque d’allergie croisée. Dans ce cas-là, les autres types de céréales doivent également être évités.

Sans gluten vs sans froment

Le froment est une sorte de céréale souvent utilisée dans la préparation du pain, des biscuits et des pâtes alimentaires. Le gluten est quant à lui une protéine presente dans les céréales comme le froment, le seigle, l’orge, l’avoine et l’épeautre et le kamut.

  • Un produit sans froment n’est pas automatiquement sans gluten puisque d’autres céréales peuvent également contenir du gluten.
  • Un produit sans gluten n’est lui non plus pas toujours garanti sans froment. En effet, un produit sans gluten peut contenir de l’amidon de froment, lequel serait alors contrindiqué pour une personne allergique au froment.

Vérifiez donc systématiquement la liste des ingrédients avec attention.

Lactose

L’allergie au lait de vache et l’intolérance au lactose sont des termes régulièrement utilisés de manière interchangeable alors que les causes et les réactions diffèrent :

  • L’allergie au lait de vache résulte d’une réaction allergique à une protéine présente dans le lait.
  • L’intolérance au lactose est quant à elle une réaction au lactose (sucre du lait) due à une carence en enzyme lactase.

Protéines de lait animal

Les symptômes d’une allergie au lait de vache se manifestent la plupart du temps après avoir bu du lait de vache ou avoir mangé des produits à base de lait de vache. À cause de l’allergie croisée, les personnes allergiques au lait de vache sont aussi souvent particulièrement sensibles au lait de chèvre et de brebis. Le lait de jument est par contre souvent bien supporté.

Des protéines de lait sont souvent ajoutées aux denrées alimentaires et les substances qui indisposent les personnes allergiques au lait de vache sont la protéine de lactosérum et la caséine. Le lait sans lactose n’est par conséquent pas une bonne alternative puisque ces protéines sont tout de même présentes dans le lait.

Lactose

Le lactose (sucre du lait) est naturellement présent dans le lait et les produits laitiers. Pour le digérer, notre corps a besoin de l’enzyme lactase, qui est produite dans la paroi intestinale. Si le corps d’un individu n’en produit pas suffisamment, ce dernier est alors intolérant au lactose.

Heureusement, les maux (douleurs d’estomac, crampes, nausées, ballonnements, flatulences et diarrhées) peuvent être facilement évités en limitant la quantité de lactose dans l’alimentation.

Denrées alimentaires à éviter car elles peuvent contenir du lactose:

  • lait
  • crème (fraîche)
  • yaourt
  • certains types de fromage
  • glace
  • beurre
  • préparation pour cake, crêpes
  • biscuits
  • produits prêts à l’emploi, notamment les soupes instantanées à la crème, les repas surgelés au fromage, les dressings pour salade

Essayez l’appli

dl_app_storedl_play