Que sont les numéros E?

Les numéros E sont ajoutés pour apporter plus de couleur et plus de goût et/ou pour étendre la durée de conservation. Contrairement à ce que beaucoup s’imaginent, tous les numéros E ne sont pas synthétiques mais souvent d’origine animale ou végétale. Par exemple, E300 signifie vitamine C et E901, cire d’abeille.

Un cadre légal définit la quantité maximale de ces produits (d’origine animale, végétale ou synthétique) pouvant être ajoutée dans une denrée alimentaire. De plus, un numéro E est une garantie que l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a vérifié ces produits et les a jugés sans danger.

Quelle est la différence entre (kilo)calories et (kilo)joules ?

Les nutriments sont une source d’énergie. Celle-ci est exprimée en deux unités différentes sur l’étiquette : en kcal (kilocalories) et en kJ (kilojoules). Les kilojoules sont principalement utilisés dans le monde scientifique tandis que l’usage du terme kilocalories est plus répandu. La conversion s’opère de la sorte : 1 kcal = 4,19 kJ

Comment calculer le nombre de kcal?

Pour calculer la quantité d’énergie contenue dans un aliment, il faut en analyser les macronutriments (lipides, protéines et glucides). Il faut également inclure l’alcool. Concrètement:

  • 1 gramme de protéines = 4 kcal
  • 1 gramme de glucides = 4 kcal
  • 1 gramme de lipides = 9 kcal
  • 1 gramme d’alcool = 7 kcal

C’est de cette manière que s’obtient la valeur calorique totale d’un produit. Prenons à titre d’exemple 100 grammes de riz. Cette portion contient 8 grammes de protéines, 84 grammes de glucides et 0,3 gramme de lipides. Le résultat s’obtient ainsi :

  • Protéines : 8 x 4 = 32
  • Glucides : 84 x 4 = 336
  • Lipides : 0,3 x 9 = 2,7

⇒ 100 grammes de riz contiennent donc un total de 370,7 kcal

Combien de kcal peut-on manger par jour?

Pour chaque aliment, il existe des apports journaliers recommandés (AJR), également appelés apports de référence (AR). Ces quantités peuvent varier en fonction des critères suivants : âge, poids, taille, sexe et niveau d’exercice physique.

La valeur moyenne la plus souvent utilisée est de 2000 kcal, mais elle peut varier:

  • Pour les enfants, entre 1500 et 2000 kcal ;
  • Pour les femmes, entre 1800 et 2200 kcal ;
  • Pour les hommes, entre 2200 et 2700 kcal.

Comment brûler des kcal?

Quoi que nous fassions, notre organisme consomme déjà une certaine quantité d’énergie pour garantir son bon fonctionnement au repos (voir aussi métabolisme de repos), mais nous brûlons naturellement encore plus de calories lorsque nous bougeons. Combien précisément ? Cela dépend du type et de l’intensité de nos mouvements. Ainsi, si vous courez à 15 km/h, vous consommez plus d’énergie que quelqu’un qui court à 10 km/h.

Une femme de 70 kg brûle des calories de la sorte :

  • 210 kcal par heure en marchant ;
  • 420 kcal par heure en pédalant ;
  • 700 kcal par heure en courant ou en nageant.

Quels sont les différents types de végétarisme?

Tous les végétariens n’excluent pas la viande ou le poisson de leur alimentation. Certains évitent d’autres aliments tandis que d’autres consomment du poisson. Voici des variantes connues du végétarisme « strict » :

  • Le pesco-végétarien : ne mange pas de viande mais bien du poisson, des produits laitiers et des œufs.
  • Le lacto-végétarien : ne mange pas de viande, de poisson ni d’œufs mais bien des produits laitiers.
  • L’ovo-végétarien : ne mange pas de viande, de poisson ni de produits laitiers mais bien des œufs.
  • Le lacto-ovo-végétarien (forme la plus courante de végétarisme) : ne mange pas de viande ni de poisson mais bien des produits laitiers et des œufs. Notre définition : Pour SmartWithFood, un produit est végétarien s’il ne contient pas d’ingrédients qui ont nécessité la mise à mort d’un animal. Concrètement, cela signifie : pas de viande, pas de volaille, pas de poisson ni de crustacés ou mollusques, pas d’insectes. Font également partie des produits exclus du régime végétarien les produits dérivés issus des animaux abattus comme, par exemple, la gélatine (fabriquée à partir de poudre d’os) ou la présure animale (provenant de l’estomac de veau).

Quelle est la différence entre acides gras saturés et insaturés ?

  • Les graisses saturées sont principalement présentes dans les aliments d’origine animale comme le beurre et les viandes grasses.
  • Les graisses insaturées, dont les acides gras oméga-3 et oméga-6, sont surtout présentes dans les poissons gras et dans les aliments d’origine végétale comme les fruits à coque et les huiles.

En plus de constituer une réserve alimentaire essentielle, les graisses forment aussi une couche isolante importante. Vous en avez donc réellement besoin, mais il ne faut pas non plus en abuser si vous voulez maintenir votre taux de cholestérol à un niveau acceptable ou limiter les risques de maladies cardiovasculaires. Il suffit de bien faire attention aux quantités de « bonnes » graisses insaturées et de « mauvaises » graisses saturées que vous ingérez. Chaque aliment contient un mélange de ces deux types de graisses, mais plus le taux de graisses insaturées contenues dans un produit est important, plus ce dernier est bon pour le cœur et les vaisseaux sanguins.

Le tableau de valeur nutritionnelle indique tant la quantité totale de graisses que de graisses saturées. La quantité de graisses insaturées s’obtient donc en soustrayant la quantité de graisses saturées à la quantité totale de graisses.

ASTUCE: ce moyen mémotechnique vous aide à retenir ce qui est bon pour vous:

  • Les graisses INsaturées sont INdispensables ;
  • Les acides gras SATurés sont SATanés (surtout les graisses trans).

Quelle est la différence entre sodium et sel ?

Par le mot sel, nous entendons le sel de cuisine, composé à 40 % de sodium et à 60 % de chlorure. La quantité de sodium est par conséquent toujours inférieure à celle du sel.

Depuis le 13 décembre 2016, il est légalement obligatoire d’utiliser le terme sel dans les valeurs nutritives, et non plus sodium.

Que signifie « light »?

Une allégation nutritionnelle est une affirmation positive concernant la composition d’un produit, comme « light », « sans sucre » ou « riche en fibres ». Tout comme les allégations de santé, les allégations nutritionnelles sont aussi régies par un cadre légal européen (EFSA).

En effet, l’allégation « light » peut être utilisée dès qu’un produit contient 30 % de calories OU de sucres OU de matières grasses en moins qu’un produit comparable. Dès lors, des chips light contenant 30 % de matières grasses en moins que des chips normales peuvent en même temps contenir davantage de sucre, raison pour laquelle elles ne sont pas nécessairement meilleures pour la santé…

Quelle est la différence entre allergie et intolérance?

L’allergie alimentaire et l’intolérance alimentaire concernent toutes deux le phénomène par lequel un individu tombe malade ou se plaint de maux après avoir mangé un certain produit alimentaire. Ces termes sont souvent considérés comme interchangeables alors qu’il existe une grande différence entre les deux.

Dans le cas d’une allergie, la réaction est causée par le système immunitaire et les symptômes sont relativement clairs.
Dans le cas d’une intolérance, la réaction n’est pas causée par le système immunitaire mais plutôt par une mauvaise digestion ou un problème lors de l’absorption intestinale. C’est seulement dans le cas d’une intolérance au gluten (maladie coeliaque) que le système immunitaire joue un rôle.

Pour la plupart des allergies, il est indispensable de consommer de la nourriture ou des boissons qui ne contiennent aucun allergène. Les denrées alimentaires qui contiennent un ou plusieurs allergènes auxquels un individu est sensible doivent par conséquent être évitées à tout prix. Pour ce qui est de certaines intolérances, il suffit de limiter la consommation d’allergènes. Renseignez-vous toujours auprès d’un médecin compétent ou d’un diététicien à ce sujet.

Quelle est la différence entre allergie au lait de vache et intolérance au lactose?

L’allergie au lait de vache et l’intolérance au lactose sont des termes régulièrement utilisés de manière interchangeable alors que les causes et les réactions diffèrent:

  • L’allergie au lait de vache résulte d’une réaction allergique à une protéine présente dans le lait.
  • L’intolérance au lactose est quant à elle une réaction au lactose (sucre du lait) due à une carence en enzyme lactase.

Qu’est-ce que le gluten?

Le gluten correspond aux protéines présentes dans les produits à base de froment, épeautre, seigle, orge, avoine et kamut (blé de Khorasan) qui endommagent la paroi intestinale de la personne intolérante par une réaction immunitaire.

Quelle est la différence entre allergie au froment et maladie cœliaque (intolérance au gluten)?

L’intolérance au gluten (maladie cœliaque) est souvent confondue avec l’allergie au froment. La maladie cœliaque concerne plutôt une hypersensibilité au gluten obligeant la personne qui en souffre à éviter tous les types de graines contenant du gluten. Or, dans le cas d’une allergie au froment, l’individu a une réaction allergique, même si la plupart du temps il digère les autres types de céréales, comme le seigle, l’orge, l’avoine, l’épeautre et le kamut. Puisque ces différentes sortes de céréales sont fortement apparentées au froment d’un point de vue biologique, il existe un risque d’allergie croisée. Dans ce cas-là, les autres types de céréales doivent également être évités.

Qu’est-ce que le métabolisme de repos ou de base?

Même en cas d’inactivité, le corps a besoin d’énergie. Que ce soit pour respirer, réguler la température corporelle, faire pousser les ongles et les cheveux ou encore soigner les blessures.

Le métabolisme de repos (également appelé métabolisme basal) correspond à la consommation d’énergie d’une personne au repos et à jeun dans un environnement où la température ambiante est agréable (+/- 22°). Dans de telles conditions, le corps ne consomme aucune énergie supplémentaire pour une quelconque activité physique, comme la régulation de la température corporelle ou la digestion.

Puisque le métabolisme de repos nécessite deux tiers de la consommation énergétique quotidienne, il joue donc un rôle de premier plan dans le calcul de la quantité d’énergie totale dont un individu a besoin chaque jour. Cette quantité peut soit se calculer en fonction du poids, de l’âge et de la taille de l’individu, soit sur la base de la quantité d’oxygène qu’il inspire et de dioxyde de carbone qu’il expire.

Qu’est-ce que le glucose?

Le glucose, également appelé dextrose ou sucre de raisin, est un glucide simple qui apparaît dans l’organisme suite à la digestion d’autres glucides. L’organisme transporte alors le glucose par voie sanguine pour l’amener aux tissus capables de le brûler, comme les muscles.

Qu’est-ce que la glycémie ?

La glycémie correspond à la quantité de glucose présent dans le sang. Son niveau augmente rapidement après avoir mangé des aliments contenant des glucides (entre 1 et 2 heures après un repas chez les individus en bonne santé) mais il revient ensuite à la normale. Le taux de glycémie indique donc la quantité de glucose présent dans le sang.

Idéalement, la glycémie reste stable et ne fluctue pas de manière significative.

Que sont les acides aminés essentiels?

Les acides aminés sont les briques des protéines dans les cellules corporelles. L’organisme est capable de synthétiser certains acides aminés, mais les autres doivent provenir de l’alimentation. Ces derniers portent le nom d’« acides aminés essentiels ».

Sur les 22 acides aminés connus, 13 peuvent être synthétisés par le corps, les 9 autres doivent provenir de l’alimentation. Il existe en outre 6 acides aminés semi-essentiels : en temps normal, l’organisme est capable de les synthétiser mais à cause de certaines maladies ou pathologies, le corps n’est plus capable d’en produire suffisamment, raison pour laquelle ils doivent tout de même provenir de l’alimentation.

Acides aminés essentiels
Histidine
Isoleucine
Leucine
Lysine
Méthionine
Phénylalanine
Thréonine
Tryptophane
Valine

Acides aminés non essentiels
Alanine
Acide aspartique
Cystéine
Cystine
Acide glutamique
Tyrosine
Hydroxyproline

Acides aminés semi-essentiels
Arginine
Asparagine
Glutamine
Glycine
Sérine
Proline

Que sont les graisses trans?

Les graisses trans sont un type précis d’acides gras insaturés. Si les acides gras insaturés sont de manière générale excellents pour la santé, ce n’est absolument pas le cas des graisses trans. Cela s’explique par leur structure chimique, plus difficile à digérer.

Les graisses trans sont même encore plus mauvaises pour la santé que les graisses saturées. En effet, elles augmentent le taux de mauvais cholestérol dans le sang, et par conséquent le risque de maladies cardiovasculaires.

Les graisses trans sont naturellement présentes dans certains produits ou apparaissent lors de la transformation partielle des matières grasses effectuée en milieu industriel. Or, les graisses insaturées complètement transformées ne donnent pas lieu à des acides gras trans.

Essayez l’appli

dl_app_storedl_play